Bienvenue sur Bicilindrico

Firefox | Thunderbird | Freego
Route des Crêtes | Feux de jour | Circuit de Hockenheim | Moto GP 2004 | WE Camping | Les Vosges |
Modifications apportées à ma Falco | Dossier technique & options | Les différents modèles de Falco
Logiciels gratuits | Les photomontages | Les vidéos | Les fonds d'écran
Aprilia-V60 | AF1 Racing | Da-Andréa | FFMC | Immobilien-Herkommer | Ktapult Racing Team | Team67 Strasbourg
Signer le livre d'Or | M'envoyer un e-mail | Weblog
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Roulage sur le circuit de l'Anneau du Rhin

small logo

Roulage sur le circuit de l'Anneau du Rhin le 3 septembre 2006

Une journée sur ce circuit avec l'organisateur allemand, Motor Speed. 7 sessions dont deux de 30 minutes pour apprécier les difficultés du tracé. La première adaptation consiste à oser coucher la moto dans les virages à droite. Ici on n'a pas le choix avec 6 droites pour trois gauches, l'apprentissage se fait naturellement. La longueur du tracé, bien que courte en valeur (2.951 km) ne joue pas en sa défaveur. Les virages s'enchaînent rapidement et on peut s'y faire plaisir en bi comme en 4 cylindres. Piégeux à deux endroits uniquement, il convient aux débutants comme aux confirmés. Pour les premiers il est rassurant car suffisamment large (9 mètres ) pour ne pas craindre de gêner et pour les seconds, il est agréable de gérer ces fameux deux pièges (avis qui n'engage que moi bien sûr). Le premier est classique, en plein angle on a en vue la ligne droite et le réflexe est de vouloir ouvrir grand. Le second est un enchaînement gauche droite rapide, le piège ici est de partir tout droit si le regard n'est pas bien placé (il y a des cônes aux points de cordes pour faciliter le pilotage) car ici on arrive très vite genoux à terre dans le gauche (150 voire 170 km) (forcément avec si peu de virage à gauche dès que c'est possible on en profite) or le droite suivant n'est en vue qu'au dernier moment et c'est là qu'il faut rebasculer la moto, ce qui n'est possible de faire proprement que si l'on pose bien le regard sur le cône .

Les chutes seront nombreuses mais uniquement dues à des erreurs de pilotages. Freinage manqué, excès de confiance, position sur la moto. Sur ce dernier point d'ailleurs il faut avouer que ce n'est pas évident de bien se placer sur la moto. J'ai eu beaucoup de mal à m'y adapter car cela ne se fait pas naturellement. Le déhanchement est une technique loin de ce que l'on nous apprend lors du permis. En fin de journée (on peut le voire sur les photos), mes bottes ne sont toujours pas bien placées, mes épaules sont trop hautes et je ne sort pas suffisamment le genoux.

 

Vidéo 1
r1_1
Vidéo 2
r1_2
r1 r1 r1 r1
r1 r1 r1 r1
r1 r1 r1 r1
r1 r1 r1 r1
r1 r1 r1 r1
r1 r1 r1 r1

 

Plan du site | Me contacter | ©2005 Bicilindrico